Fichier_005Aujourd’hui, je vous présente la suite des aventures de Rincevent. Nous l’avions laissé à la fin de « La Huitième couleur » prêt à être éjecté du Disque-monde. C’est finalement bien vivant, perdu au milieu d’une forêt d’arbres qui parlent que nous retrouvons notre anti-héros. Pourchassé, recherché, perdu mais en vie et usé par tous ces voyages il essaie de rentrer chez lui, dans la grande cité. Une immense étoile rouge inquiète les habitants du disque et les plonge dans une folie dévastatrice qui remet complétement en doute la magie de ce monde. Il semblerait que Rincevent puisse résoudre la situation et rétablir l’équilibre du monde grâce au Huitième sortilège qui est bloqué dans a tête.

Lire la suite de « Le huitième sortilège – Terry Pratchett »

Publicités


Ahlala, Terry Pratchett, Dieu de la littérature Fantasy anglaise. Enfin à ce qu’il paraît… Du coup il fallait bien un jour que je me lance dans les fameuses « Annales du Disque-monde ». Avant de commencer cette lecture, j’ai vivement cherché des conseils sur internet pour essayer de lire ces livres dans l’ordre. J’ai trouvé un super schéma de lecture que vous pouvez retrouver ici!

J’ai décidé, histoire d’être bien classique, de commencer par les histoires de Rincevent et les mages et j’ai prévu de lire toute cette partie avant de passer aux sorcières etc.  Donc « La Huitième Couleur », plante le décor du « Disque-monde ». Dans ces histoires, le monde est un disque plat, portés par 4 éléphants eux même perchés sur le dos d’une tortue géante qui navigue au travers de l’Univers. Voilà en gros. En même temps cette description annonce assez bien la couleur et le  délire qui nous attend. Je m’attendais à un roman passionnant, mais assez simple. En réalité, il a été très difficile pour moi de rentrer dans cette histoire. L’auteur nous met face à une action, à des faits, des personnages, directement, comme si on les connaissaient déjà et nous explique ensuite le pourquoi du comment c’est arrivé. Ouch. C’est parfois simple, et parfois assez compliqué de comprendre ce qui arrive à qui. Pour moi c’est un style d’écriture assez compliqué, mais une histoire simple. Enfin quand je dis simple, c’est qu’il arrive tout un tas de choses improbables et bien évidemment dangereuses à quelqu’un qui n’avait rien demandé. En revanche, une fois qu’on a bien compris les bases de l’intrigue, et que l’on s’est un peu habitué au style de l’auteur, c’est un vrai petit bijou ce roman. Et c’est même très drôle. La couardise de Rincevent, l’innocence et l’optimisme de Deuxfleurs, tout ça est vraiment marrant. Tout est improbable. Ils sont poursuivis par la malchance et s’en sortent de justesse. C’est une lecture très entraînante car chaque page amène un nouvel évènement catastrophique. Je ne peux que saluer l’imagination de l’auteur. C’est vraiment dépaysant, divertissant et j’ai hâte de lire la suite.
Je ne sais pas si ma chronique est à la hauteur de l’œuvre de l’auteur ou de sa réputation. Mais j’espère qu’elle vous donnera envie de découvrir les romans de Terry Pratchett.

Les couvertures chats… Comment vous expliquer ma profonde répugnance pour cette mise en avant d’un roman. J’ai lu le pourquoi du comment sur le site de l’auteur, (explication que vous pouvez lire ici), mais vraiment je n’aurais jamais acheté un de ces livres moi-même. C’est un choix qui apparemment a très bien réussi à l’auteur mais c’est tout de même très segmentant non? Je veux dire, c’est petit, poilu, infidèle…

Bref, passons sur le dit animal (vous aurez compris que je préfère nettement les chiens, surtout question fidélité) et expliquons comment ce roman s’est finalement retrouvé entre mes mains. L’explication est très simple : Cadeau de Noël.

Fichier_000 (1)

Et milles mercis à ma tante qui m’a offert ce texte. J’ai eu beaucoup de mal à entrer dans l’histoire, mais une fois dedans, j’ai bien rigolé. On suit la triste vie de Marie, qui ne s’épanouit pas au travail, qui croit avoir trouvé l’homme, et le bon, mais qui tombe très rapidement de haut et qui se retrouve littéralement à la rue. Voilà, dès les premières pages sa situation est désastreuse, elle réagit dans l’excès, voir bêtement, on a envie de frapper son ex nous mêmes et de la secouer comme un prunier. Bref, j’ai vraiment eu du mal à m’attacher à Marie et à entrer dans ce livre.

Heureusement, la plume de l’auteur, ou plutôt sa capacité à se mettre dans la peau, dans la tête d’une femme m’a poussée à continuer ma lecture. Et soudain d’un seul coup après un petit léger rebondissement, je n’ai plus été déçue du tout. Je me suis même beaucoup amusée, j’ai ri aux éclats dans le train (imaginez un peu la tête des autres voyageurs). Son entourage, son courage et son retournement d’état d’esprit m’ont motivés. Cela m’a donné envie de bien m’entourer, de régler les éléments qui ne me satisfaisaient pas complètement dans ma propre vie. En gros c’est un peu l’histoire des dominos à l’envers. Au départ tout le monde est fond du gouffre, du coup les choses ne peuvent que s’améliorer.

Si vous avez envie d’une histoire facile, joyeuse et qui ne prend pas la tête, foncez. C’est vraiment un livre « feel-good », idéal pour les longs week-ends de Mai, les vacances, le train, la plage, le métro et j’en passe.


Citations

« Il doit certainement exister quelque part une caverne secrète ou un entrepôt mieux gardé que la réserve fédérale, où tous les types cool sont stockés en secret. De temps en temps, l’un d’eux parvient à s’échapper, mais il n’est pas facile de le repérer au milieu de tous les autres. De toute façon, dès qu’il apparaît en public ou passe dans un champ à découvert, il y a toujours une autre fille pour le récupérer avant vous, et le voilà casé. « 

« On a beau vanter les mérites de l’aventure, des surprises et des sauts dans le vide, c’est aussi parfois très bien lorsque les choses ressemblent à ce que vous imaginiez. »

« – Vous ne seriez pas enceinte, madame ?
[…]
– Si, bien sur. Je m’appelle Marie, ce genre de grossesse sans père, c’est notre spécialité. C’est toujours sur nous que ça tombe. Si vous pouviez prévenir l’archange ça m’arrangerait, parce que je n’ai pas son portable… « 

File_000(2)

J’ai découvert « Le Livre de Perle » par pur hasard au Forum Fnac livres de septembre 2016. Le résumé m’a fait envie le roman à donc rejoint ma très longue liste de livres à lire. Ô joie Ô bonheur lorsque j’ai découvert que ma bibliothèque possédait le dit ouvrage! Que vous dire sur ces lignes..? Lire la suite de « Le Livre de Perle – Timothée de Fombelle »