Ahlala, Terry Pratchett, Dieu de la littérature Fantasy anglaise. Enfin à ce qu’il paraît… Du coup il fallait bien un jour que je me lance dans les fameuses « Annales du Disque-monde ». Avant de commencer cette lecture, j’ai vivement cherché des conseils sur internet pour essayer de lire ces livres dans l’ordre. J’ai trouvé un super schéma de lecture que vous pouvez retrouver ici!

J’ai décidé, histoire d’être bien classique, de commencer par les histoires de Rincevent et les mages et j’ai prévu de lire toute cette partie avant de passer aux sorcières etc.  Donc « La Huitième Couleur », plante le décor du « Disque-monde ». Dans ces histoires, le monde est un disque plat, portés par 4 éléphants eux même perchés sur le dos d’une tortue géante qui navigue au travers de l’Univers. Voilà en gros. En même temps cette description annonce assez bien la couleur et le  délire qui nous attend. Je m’attendais à un roman passionnant, mais assez simple. En réalité, il a été très difficile pour moi de rentrer dans cette histoire. L’auteur nous met face à une action, à des faits, des personnages, directement, comme si on les connaissaient déjà et nous explique ensuite le pourquoi du comment c’est arrivé. Ouch. C’est parfois simple, et parfois assez compliqué de comprendre ce qui arrive à qui. Pour moi c’est un style d’écriture assez compliqué, mais une histoire simple. Enfin quand je dis simple, c’est qu’il arrive tout un tas de choses improbables et bien évidemment dangereuses à quelqu’un qui n’avait rien demandé. En revanche, une fois qu’on a bien compris les bases de l’intrigue, et que l’on s’est un peu habitué au style de l’auteur, c’est un vrai petit bijou ce roman. Et c’est même très drôle. La couardise de Rincevent, l’innocence et l’optimisme de Deuxfleurs, tout ça est vraiment marrant. Tout est improbable. Ils sont poursuivis par la malchance et s’en sortent de justesse. C’est une lecture très entraînante car chaque page amène un nouvel évènement catastrophique. Je ne peux que saluer l’imagination de l’auteur. C’est vraiment dépaysant, divertissant et j’ai hâte de lire la suite.
Je ne sais pas si ma chronique est à la hauteur de l’œuvre de l’auteur ou de sa réputation. Mais j’espère qu’elle vous donnera envie de découvrir les romans de Terry Pratchett.

Publicités

Et toi t'en penses quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s