la-quete-d-ewilan---l-integrale-1603972

Les plus : Découverte de Gwendalavir / univers riche, magique / Belles valeurs transmises

Les moins : Je ne me suis pas attachée à Ewilan, mais alors pas du tout

A Retenir : Première fantasy de Gwendalavir, un petit bijou jeunesse


 

Résumé

Ewilan Gil’ Sayan est la fille d’Elicia et Altan Gil’ Sayan. Elle est née dans un autre monde. Mais pour la protéger d’une guerre naissante, ses parents l’ont envoyée, ainsi que son frère, dans le nôtre, bloquant ses souvenirs. Ils ont confié leurs deux enfants à des familles différentes afin qu’ils n’aient aucun contact. C’est dans son monde d’origine qu’Ewilan, accompagnée de Salim son meilleur ami, rencontre Edwin Til’ Illan et d’autres compagnons, et qu’elle apprend que la situation de l’Empire est critique.

Le fonctionnement de l’Empire repose en grande partie sur l’Art du Dessin. Cet art qui offre à qui le maîtrise un grand pouvoir, s’utilise au moyen d’une autre dimension : l’Imagination. Les Ts’liches, des créatures maléfiques appartenant à une race vieille de plusieurs millénaires qui subsiste aux dépens d’autres espèces plus ou moins civilisées, ont figé les plus puissants Dessinateurs du pays: les Sentinelles, laissant l’Empire affaibli. Cherchant à éliminer toute possibilité de résistance, ces créatures maléfiques ont bloqué l’Imagination. Le bras armé des Ts’liches est un peuple quasi sauvage : les Raïs, race n’ayant d’humanoïde que la forme, gouvernée par des rois fous et sanguinaires dont les sujets ne pensent qu’à s’entretuer. Exhortés par le pouvoir des Ts’liches, ils mènent des attaques au Nord que les armées alaviriennes peinent de plus en plus à contenir. Ewilan se voit donc chargée d’une mission primordiale : libérer les Sentinelles et sauver l’Empire de la menace Ts’liche. Va-t-elle réussir?


Mon avis

J’ai découvert Pierre Bottero et le monde merveilleux de Gwendalavir avec la trilogie le Pacte des March’Ombres, qui nous raconte l’histoire d’Ellana. Seulement entre le tome 2 et 3 de cette saga, il se passe plusieurs années, plusieurs aventures, et je désespérais de savoir ce qui c’était passé. J’ai donc entamé les deux premières trilogies qui sont : La quête d’Ewilan et les mondes d’Ewilan. Je vais commencer par le gros point noir de ces 6 romans : je ne me suis pas du tout attachée à l’héroïne. Je l’ai trouvé fade par rapport à Ellana (oui je n’ai pas pu m’empêcher de comparer). Mais cela vient peut-être de mon âge aussi. Ellana est une femme alors qu’Ewilan n’est qu’une enfant. De jeunes adultes s’identifieront plus facilement à cette jeune demoiselle aux yeux violets.

Les bons côtés maintenant : On découvre Gwendalavir, ses personnages, son fonctionnement, ses merveilles, ses monstres, ses castes et ses dangers. On découvre l’Imagination et sa complexité et quel pouvoir merveilleux. Cette trilogie est essentielle à la compréhension des deux autres car elle présente les Ts’liches, et chacun des autres personnages que l’on retrouvera ensuite. Niveau style comme d’habitude c’est bien écrit, fluide et facile mais néanmoins riche en vocabulaire. Le petit plus : J’apprécie vraiment les valeurs que transmets l’auteur au travers de ces romans. La confiance en soi, l’accomplissement de soi, le courage, l’amour et la détermination sont les piliers de cette aventure. C’est un roman que je conseille. C’est aussi une saga idéale pour l’été car elle permet de s’évader complètement de la réalité et de profiter tranquillement d’un autre monde.


Citations

 « L’imagination est une dimension. Les innombrables chemins qui la parcourent sont les spires. Ceux qui les empruntent sont les dessinateurs. Ils peuvent rendre réel tout ce qu’ils imaginent.” Elis Mil’Truif, maître dessinateur à l’Académie d’Al-Jeit « 

« J’ai étudié l’autre monde. Il est déchiré par la guerre depuis des siècles. Les hommes s’y entretuent, anéantissent en une journée ce qu’ils ont mis des années à bâtir… J’aimerais pouvoir affirmer que cela n’existe pas en Gwendalavir, c’est hélas impossible. La guerre existe ici aussi. Peut-être l’homme est-il fondamentalement allergique à la paix ?
Maître Carboist, Mémoires du septième cercle »

« Tous les enfants de Gwendalavir connaissent aujourd’hui la légende d’Ewilan Gil’ Sayan. Peu d’entre eux se doutent que la réalité fut encore plus belle !
Doume Fil’ Battis, chroniqueur de l’Empire « 


Cette saga compte pour le challenge les 100 romans en 2016

100


Lu de cet auteur

Le pacte des March’Ombres – Les mondes d’Ewilan – Les âmes croisées L’autre (saga)

Publicités

Et toi t'en penses quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s