aristote

Les plus : Attendrissant / Facile à lire

Les moins : Je n’ai pas de vrais points négatifs à donner même si ce n’est pas un coup de cœur.

A Retenir : Une belle histoire, une belle amitié, un beau roman


Résumé

Etats-Unis. Aristote, 15 ans, mène une existence difficile entre un frère en prison et un père hanté par ses souvenirs de guerre. Il rencontre Dante, un garçon du même âge, qui est très expansif et a une vision du monde bien à lui. Une profonde amitié naît entre eux, puis une véritable histoire d’amour.


Mon avis

Aristote et Dante découvrent les mystères de l’univers est un roman différent. Je me suis laissée tenter car il était disponible à la bibliothèque et que la blogosphère s’est pas mal extasiée dessus alors je voulais me faire mon propre avis. J’ai bien aimé. Pour commencer c’était agréable à lire, de cours chapitres qui fonctionnent un peu comme le journal intime d’Aristote, et puis le style est très simple, fluide, plaisant. Les personnages sont tous attendrissants et la manière dont les évènements sont relatés apporte beaucoup de douceur (et peut-être un peu de mélancolie) à toute cette histoire. J’ai apprécié cette lecture même si je ne m’attendais pas à la tournure qu’elle prend. Je ne souhaite pas spoiler le contenu du roman, mais disons que cette magnifique histoire d’amitié va plus loin dans la réflexion sur l’affection que l’on porte à quelqu’un. En tout cas, les aventures d’Aristote et Dante m’ont ramené en enfance lors de mes propres vacances d’été, cette époque d’insouciance si plaisante… Ma seule déception c’est que l’histoire du frère d’Aristote ne soit pas plus expliquée, d’une manière générale chaque personnage mériterait une description plus approfondie. Mais cela rendrait peut-être ce texte indigeste alors qu’en l’état actuel c’est une lecture assez légère et divertissante. Elle permettra peut-être à certains de mieux comprendre les méandres des sentiments..


Citations

« Un autre secret de l’univers : parfois, la douleur est comme une tempête venue de nulle part. La matinée la plus ensoleillée peut se conclure par un orage. Par des éclairs et du tonnerre. »

« Un autre secret de l’univers : parfois, la douleur est comme une tempête venue de nulle part. La matinée la plus ensoleillée peut se conclure par un orage. Par des éclairs et du tonnerre. »

« Je n’ai pas entendu un mot car, alors que j’observais le vaste univers, il s’est passé quelque chose en moi. A travers le télescope, le monde m’a paru plus proche et plus grand que je ne l’imaginais. C’était si beau, si impressionnant ! J’ai soudain pris conscience que quelque chose en moi avait de l’importance. »


Cette lecture compte pour les challenges 100 romans en 2016 et Emprunts de livres.

Publicités

Et toi t'en penses quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s