Coup de coeur


Les plus : Ca change / Les personnages sont méga attachants ou détestables / Que de rebondissements!

Les moins : Il y a quelques passages un peu long qui n’apportent pas grand chose à la lecture…

A Retenir : Un début de saga coup de coeur! Pleines d’émotions et de surprises..


Résumé

SIX PRÉTENDANTES. SIX PRÉTENDANTS. SIX MINUTES POUR SE RENCONTRER. L’ÉTERNITÉ POUR S’AIMER. ILS VEULENT MARQUER L’HISTOIRE AVEC UN GRAND H.
Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’œil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.

ELLE VEUT TROUVER L’AMOUR AVEC UN GRAND A.
Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour…

MÊME SI LE RÊVE VIRE AU CAUCHEMAR, IL EST TROP TARD POUR REGRETTER. 


Mon avis

 Il est rare que je fasse d’une pierre deux coups pour un avis littéraire mais dans le cadre des sagas je préfère. Je vais essayer de ne rien spoiler pour vous faire part de mon avis et vous laisser profiter du suspens de cette étrange aventure.

Pour commencer, c’est un vrai coup de cœur. J’ai lu le premier tome très vite, je suis rentrée dans l’histoire facilement et je me suis laissée entraînée dans le voyage des 12 prétendants avec grand plaisir. Et j’ai lu le deuxième tome encore plus vite (moins de 24 heures en fait). Je trouve que ça change des romans ados post-apocalyptique qu’on a pris l’habitude ces derniers temps, tout en préservant ce côté semi-catastrophique et romanesque. Je crois qu’on peut considérer les choses de deux manières différentes. Soit l’on considère que l’amour est au coeur de toute cette aventure et le voyage vers mars et les évènements annexes, gravitent autour. Soit on estime que l’aventure et l’amour se partage le texte 50/50. Pour ma part je navigue entre ces deux visions des choses, ce qui est assez plaisant.

Allez, petite analyse. Au niveau du texte : C’est simple, facile à lire. On est jamais engloutie sous des explications scientifiques qui nous plomberaient le cerveau. Il y en a quelques unes mais qui sont traitées à la mesure des connaissances des prétendant(e)s, donc c’est assez digeste pour nos méninges. Ce que j’ai bien aimé cest que certaines phrases sont assez puissantes, notamment lorsqu’il s’agit d’amour et de séduction. Alors oui, c’est cliché, nian-nian, à l’eau de rose etc.. Mais ça donne tout son charme à la saga. Et on se retrouve tout à fait dans les émotions des particpant(e)s. Je me demande si ce roman plairait à un public masculin? Je serais curieuse d’avoir l’avis d’un garçon la dessus.

Bref. au niveau du caractère des personnages : Ils sont un peu prévisibles mais affichent chacun leur complexité. Et ils sont si attachants.. garçons et filles. Vraiment je me suis vue à la place de Léonor, je me suis vue hésiter, être charmer, faire face à des choix difficiles.

Enfin les défauts : Même si j’ai vraiment plongé au coeur de cette histoire, je dois avouer que j’ai lu certains passages un peu rapidement.. En fait tout ce qui concernce Serena Mcbee.. Et ceux qui vont concerner Andrew Fisher aussi. Ils ont leur importance parfois, mais dans l’ensemble je les ai trouvé long et surfaits. Une petite lecture en diagonale a eviter de perdre mon temps dessus.

En bref, ces deux premiers tomes de Phobos deVictor Dixen, sont très agréables à lire. J’ai passé un excellement moment de lecture, avec une histoire surprenante pleines de rebondissements. J’attends la suite avec énormément d’impatience. Et j’espère que l’auteur va nous emmener encore plus loin dans l’espace, et dans les relations de nos pionners martiens.


Citations

 « Nous étions folles de joie. Nous étions mortes de peur. « 

« Il n’y a que la mort qui soit simple, et éternelle. Parce que tu vois, la vie, c’est compliqué, et c’est terriblement court. On a l’impression qu’on a tout le temps devant soi, mais en réalité c’est comme une séance de speed-dating : à peine entré dans la bulle, c’est déjà le moment de dégager. « 

« Vous vous trompiez, Serena, je ne suis pas comme vous. Parce que vous, vous êtes vraiment seule…
La trappe s’ouvre, les filles en vol dans la bulle comme des oiseaux en plein ciel.… Et moi, je suis douze ! « 

« Rêve comme si tu vivais pour toujours, Vis comme si tu allais mourir aujourd’hui « 

« Au fond, tu es comme Phobos. Tu sais pourquoi son orbite est considérée comme idéale ? Parce qu’elle est assez proche de Mars pour permettre d’en voir la surface en détail avant le largage, et trop éloignée pour que la gravité martienne empêche le Cupido de repartir après nous avoir éjectés. Comme toi : assez proche pour me rendre fou, trop éloignée pour que je te retienne. « 


Cette lecture compte pour les challenges 100 romans en 2016 et Emprunts de livres.

Publicités

2 commentaires sur « Phobos tome 1&2- Victor Dixen »

Et toi t'en penses quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s