la petite boulangerie

Les plus : C’est un vrai roman « feel good » / On se reconnaît dans les erreurs de Polly

Les moins : C’est un peu prévisible du coup..

A Retenir : Un très bon roman plein des belles choses et de gourmandises.


Résumé

Quand son mariage et son entreprise familiale font naufrage, Polly Waterford quitte Plymouth et trouve refuge dans un petit port tranquille d’une île des Cornouailles. Elle s’installe seule dans un minuscule appartement situé au-dessus d’une boutique laissée à l’abandon. Pour se remonter le moral, elle se consacre à son plaisir favori : fabriquer du pain. Alors qu’il n’y a plus dans le village qu’une boulangère irascible au pain sans saveur, les arômes de levain qui s’échappent de chez elle attirent très vite la curiosité et la sympathie des habitants. Petit à petit, d’échanges de services en petits bonheurs partagés, elle ravive l’esprit d’entraide et de partage dans le village. Au fil des rencontres farfelues (un bébé macareux blessé, un apiculteur dilettante, des marins gourmands) et au gré des événements heureux ou tragiques qui touchent la communauté, ce qui ne devait être qu’un simple  » break  » devient l’entreprise de sa vie. Polly se révèle enfin à elle-même : une femme déterminée et créative, prête à mordre dans la vie comme dans une mie de pain chaude et croustillante.


Mon Avis

Ahhh les vacances, ça nécessite un bon roman de plage facile à lire, à la fois drôle et émouvant. Et surtout il faut qu’il soit relativement « happy end ». Alors la nouvelle vie d’une londonienne sur une île coupée du monde à marée haute c’est tout à fait pour moi. Surtout quand l’héroïne est fan de boulangerie. Ce qui m’a plu dans ces pages, c’est surtout l’éternel système des dominos à l’envers, au départ tout le monde va mal et puis les choses s’améliorent doucement. En fait, je me suis un peu reconnue dans Polly, dans ses erreurs, ses hésitations, ses histoires d’amour. L’écriture est simple, fluide. Les décors et les sentiments sont assez bien retranscrits donc on s’attache à tout, depuis l’île en elle-même jusqu’à chaque personnage. Voilà, si vous cherchez un agréable roman pour les vacances n’hésitez pas il est très plaisant. Le petit plus : Polly nous donne faim avec toutes ses recettes, du coup elle nous les donne dans les dernières pages! TOP.


Citations

« Alors, Polly repenserait aux reflets du soleil scintillant à la crête des vagues, quand la mer était haute, aux changements de lumière et aussi à l’eau qui se teintait de rose, de mauve et de violet lorsque le soleil se couchait, à l’ouest. Vous compreniez qu’un autre jour était sur le point de se terminer, sans que vous ayez eu envie d’aller nulle part ailleurs. « 

« Il a atterri sur notre bateau , là, regardez , répondit l’homme.

_On a même cru que des bouquins tombaient du ciel , pas vrai, les gars? Un peu comme si Dieu faisait le ménage dans sa bibliothèque ! « 

« Je n’étais pas faite pour toi. Je te harcelais, je te faisais des histoires et tu n’aimais pas ça. Tu as besoin de quelqu’un que tu puisses admirer , pas de quelqu’un qui passe son temps à se tourmenter. « 


Cette lecture compte pour le challenge 100 Romans en 2016

100

Publicités

2 commentaires sur « La petite boulangerie du bout du monde – Jenny Colgan »

Et toi t'en penses quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s