aftalionRésumé

« Parue en 1928 aux éditions émile-Paul frères et rééditée en 1986, cette nouvelle circonscrit le destin d’un homme et nous livre la note-clé de son univers : un monde gris, une vie chiche et un héros inapte à s’y engrener, car pur et seul. Miséreux émigrant balkanique monté à Paris via l’Italie, Alexandre Aftalion s’y marie, a un enfant. Sa femme est fortunée, un bonheur se dessine, bref. Car Aftalion joue ; Aftalion perd. Voilà les faits. Mais, d’Afatlion, que sait-on ? Car Aftalion existe peu. Ce Keaton lymphatique, à la gaucherie lunaire, ne se laisse pas fixer. Sur lui, rien ne mord. Les événements le portent ; il s’y adapte sans s’y fondre, homogène et plastique, lacunaire. Entre une femme ruinée et que ride le mépris et un fils qui le scrute avec une tendresse pathétique, Aftalion ouvre sur sa solitude deux grands yeux vides et purs, très durs. »


Mon avis

Une chronique très courte car ce livre est trop court pour comprendre un plus ou un moins. Il fait 59 pages, tout est dit dans le résumé ci-dessus, et il ne présente aucun intérêt. Je l’ai lu dans le cadre du challenge Si j’étais un livre… puisqu’une des règles est de lire un petit livre de moins de 50 pages (ce qui n’est pas si évident à trouver). Cette nouvelle n’est ni bonne ni mauvaise, ni intéressante.


Publicités

Et toi t'en penses quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s