l'heure zéro

Les plus : Des personnages intéressants / On se demande qui va mourir un long moment

Les moins : Une enquête menée un peu vite / Un crime un peu gros (à mon goût)

A Retenir : Un thriller intéressant mais pas aussi bien que les autres romans de l’auteur


Résumé

Quelle drôle d’idée ! Rassembler pour des vacances à La Pointe-aux-Mouettes l’ex-Mrs Strange – Mrs Audrey depuis son divorce – et Kay, la nouvelle tenante du titre, sous le prétexte d’en faire des amies…
C’est de l’inconscience, pour ne pas dire plus. Car enfin, l’époux de ces dames n’a quand même pas la naïveté de croire qu’elles vont tomber dans les bras l’une de l’autre. D’ailleurs, si ces tigresses ne se sont pas encore écharpées, c’est qu’elles se retiennent. Pour l’instant.
Les vertus calmantes de l’air marin, sans doute… Mais les choses n’en resteront pas là. Deux Mrs Strange sous le même toit, c’est une de trop…


Mon avis

C’est ma deuxième lecture d’Agatha Christie et je ne suis pas déçue, mais ce n’est pas son meilleur roman. Le départ est bien mené. La présentation des personnages nous amène à nous questionner sur l’identité éventuelle d’une future victime, on se prend d’amitié pour les eux femmes finalement et j’ai tout de suite pris le mari, M. Strange en grippe. L’ambiance automnale de la Pointe aux Mouettes est agréable et pose un tableau estival et sombre en mélangeant un bord de mer attrayant d’un côté de la baie, et une ambiance plus glauque avec d’énormes falaises de l’autre. On est tout de suite embarqué dans la mauvaise ambiance de la maison et dans les sentiments des personnages. Et la arrive le crime. Même si je ne m’attendais pas vraiment à ce que ce soit CE personnage ci qui décède, l’enquête qui suit m’a un peu laissée sur ma fin, j’ai trouvé ça à la fois trop facile et tiré par les cheveux. J’ai été gênée par un personnage un peu extérieur à ce huis clos familial qui aide comme par miracle à résoudre l’énigme. Je pense que les autres textes de l’auteur valent plus le détour que celui-ci.


Adaptation cinématographique


Citations

« Quand vous lisez le compte rendu d’un meurtre -ou une oeuvre de fiction basée sur une histoire de meurtre- c’est par la relation dudit meurtre que débute d’ordinaire le récit. C’est là une erreur fondamentale. La mécanique criminelle est en marche depuis bien longtemps. Un meurtre est le point culminant d’une série d’éléments circonstanciels, qui, tous, convergent vers un moment donné, en un lieu donné. Des gens venus de tous les horizons, et souvent pour des motifs fortuits s’y trouvent impliqués […]. Le meurtre en lui-même n’est que le couronnement de l’histoire. C’est l’heure zéro. « 

 » Juger que la vie n’est qu’une suite ininterrompue d’événements sans intérêt ne constitue pas un motif suffisant pour commettre un suicide. »


 

Cette lecture compte pour les challenges Si j’étais un livre… et Le Baccalauréat littéraire #9

si_j_y14 Baccalauréat littéraire

Publicités

Et toi t'en penses quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s