le horla

Les plus : C’est un classique / Les nouvelles sont de qualité / Ce sont les bases de la littérature française

Les moins : Plus personne n’écrit de cette manière donc c’est difficile à lire particulièrement pour les plus jeunes

A Retenir : Un classique à lire (car c’est très court..)


Résumé

Recueil de nouvelles – Quel est cet être impalpable et mystérieux, ce Horla tapi dans l’ombre, prêt à bondir pour posséder sa proie ? On cherche à le saisir mais il s’échappe sans cesse, on croit le dominer et c’est lui qui nous tient.
Alors, peu à peu, inexorablement, nous plongeons dans les abîmes insondables de la folie : la mort, ultime pulsion, n’est-elle pas la seule issue ? / Au contraire, c’est le désir de vie, ou plutôt le besoin d’argent, qui unit Lesable et Cora : faire un enfant pour toucher l’héritage, pas si simple que ça ? / Le Horla et L’héritage sont les fragments d’une même vision du monde où Maupassant mêle avec talent le récit tragique d’une démence et la satire d’un amour de pacotille.


Mon avis

Je ne sais pas trop si donner un avis sur les récits de Maupassant a encore de la valeur. Toutefois je l’ai lu car je me force plusieurs fois par an à lire des romans classiques de la littérature française. Ce n’est pas si évident que ça en a l’air dans la mesure où nous ne sommes plus habitués aux tournures de phrases et au vocabulaire que les écrivains employaient à l’époque. Mais je trouve qu’il ne faut pas oublier d’où vient la langue française, comment elle a été utilisée, pour ne pas la laisser devenir une simple suite d’onomatopées vulgaires et sans forme. C’est pourquoi cette fois-ci j’ai choisi le Horla. J’aime le côté fantastique de cette nouvelle et les satires des autres récits présents dans l’ouvrage. C’est agréable de comprendre les rouages de notre ancienne société et de voir commun elle a évolué.


Citations

« Au lieu de conclure par ces simples mots : « Je ne comprends pas parce que la cause m’échappe », nous imaginons aussitôt des mystères effrayants et des puissances surnaturelles.  »

« Le passé m’attire, le présent m’effraie parce que l’avenir c’est la mort. »

« Que voulez-vous, monsieur, quand on a travaillé toute sa vie, il vient un moment où on s’aperçoit qu’on aurait pu faire autre chose, et, alors, on regrette, oh ! oui, on regrette !  »


 


Publicités

Et toi t'en penses quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s