les choses

Les plus : Les contes classiques sont revisités / Sombre / Lecture agréable

Les moins : Trop jeunesse ou pas assez adulte / Trop noir pour de jeunes enfants

A Retenir : Un livre jeunesse assez noir qui convient très bien aux adultes amoureux des contes revisités


Résumé

Inconsolable depuis la mort de sa mère, David, 12 ans, se réfugie dans les livres pour fuir le remariage de son père et se consoler de la naissance de Géorgie, son demi-frère. Un jour, il découvre un trou caché derrière des buissons, au fond du jardin, et se retrouve propulsé dans un univers parallèle, un monde étrange et hostile peuplé de trolls, de sires loups, de créatures hybrides, mi-hommes mi-animaux, et d’autres personnages issus de ses lectures et de son imaginaire… Grâce à l’aide du Garde-Forestier et de Roland, un preux chevalier, il va, après bien des épreuves – combats, énigmes à résoudre…


Mon avis

Pioché au hasard dans la bibliothèque de Fort de France, j’ai choisi ce roman car j’étais en panne d’inspiration, que je cherchais une lecture simple et agréable si possible hors des problèmes du monde actuel et que tout roman (ou presque) qui contient le mot livre dans son titre m’attire. Je me retrouve donc à suivre David dans sa réalité anglaise, dans ses angoisses et tristesses d’enfants, puis dans cet autre monde. Les personnages rencontrés sont tous intéressants, la manières dont sont revisités des contes classiques tels que Blanche-Neige ou la Belle au bois dormant, est intéressante. Je dois avouer que certains passages de ce livre m’empêcheraient de le lire à des enfants tant ils sont noirs et sanglants. J’ai passé un agréable moment entre ces lignes, le courage et d’autres valeurs essentielles sont bien mises en avant et la morale, bien que très enfantine tient la route. Qui n’a jamais été jaloux?


Citations

« Les histoires sont vivantes […] Elles se mettent à vivre dès qu’on les raconte. […] Elles s’enracinent dans l’imagination du lecteur et peuvent le métamorphoser. […] Elles veulent qu’on leur donne la vie. »

« Quand vous étiez un enfant, vous pensiez que le monde était blanc ou noir, bon ou mauvais. Il y avait ce qui vous donnait du plaisir et ce qui vous faisait souffrir. Maintenant, vous voyez le monde pour ce qu’il est : une palette infinie de nuances de gris. »

« – Tu verras, dit le Camarade n°1. Quoi qu’il en soit, nous lui avons donné une pomme, « crounch-crounch, zzzz-zzzz, snif-snif, pauvre Blanche-Neige, elle-nous-manquera-tant-mais-que-voulez-vous-la-vie-continue ». Nous l’avons étendue sur une dalle, entourée de fleurs et de petits lapins blancs en larmes, les flonflons habituels, quoi. Tout à coup, voilà qu’arrive ce satané prince qui se met à l’embrasser. Un prince ! On n’en a jamais vu par ici ! Il a surgi de nulle part, à califourchon sur ce crétin de cheval blanc. On n’a pas eu le temps de dire ouf que, déjà, il sautait de selle et se ruait sur Blanche-Neige comme un whippet sur un lièvre. Je me demande à quoi il jouait, à vadrouiller dans la forêt et à embrasser au hasard des femmes endormies…
– Un pervers, oui, éructa le Camarade n°3. Du gibier de potence !
– Bref, il débarque sur son canasson blanc comme un gros couvre-théière parfumé, va se mêler d’affaires qui ne le regardent pas et, une fraction de seconde plus tard, Blanche-Neige se réveille. Et alors là… ooouh, elle était de sale humeur ! Le prince, elle lui passe un de ces savons ! Juste avant, elle lui balance un coup de poing pour avoir osé « prendre des libertés » avec elle. Le prince l’écoute pendant cinq bonnes minutes et, au lieu de lui proposer le mariage, il saute sur son cheval et repart sans demander son reste vers le soleil couchant. On ne l’a jamais revu. »

Publicités

2 commentaires sur « Le Livre des Choses Perdues – John Connolly »

Et toi t'en penses quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s