1309-cite_org

Les plus : Si on aime les récits de guerre, il y en a tout en tas.

Les moins : Je m’attendais à plus de fantasy que ça, très long pour pas grand chose en résultat.

A Retenir : Un roman de guerre à l’épée où la magie pointe son nez sans toutefois apparaître franchement


Résumé

Construite sur des milliers d’années, faite d’une multitude de niveaux, la Cité est aussi vaste qu’ancienne. En guerre permanente avec les royaumes voisins, elle recèle en son cœur l’énigmatique Empereur, que la mort même semble craindre. Des catacombes tortueuses qui courent sous la Cité aux champs de bataille gorgés de sang, une poignée de rebelles placent leurs espoirs en un seul homme. Celui qui, autrefois, était le général favori de l’Empereur. Un homme respecté, puis trahi, et qu’on dit mort…


Mon avis

J’ai été déçue. C’était très bien parti, un monde sous terrain dans les égouts d’une immense cité, un ancien général aux connaissances douteuses, des enfants enrôlés dans une rébellion, une énorme guerre sanglante à l’épée, un dirigeant plus que douteux et des personnalités étranges. Mais pour un roman fantasy, le surnaturel a une place minime, presque dérisoire face aux interminables récits de la guerre sanglante qui fait rage autour de cette fameuse cité. J’aurais voulu plus de magie, plus de complots, beaucoup plus de mystères cachés dans le méandre des rues de cette cité. La guerre prend tellement de place que rentrer dans l’histoire et faire le lien entre tous les personnages est vraiment fastidieux. Dommage.


Citations

« Bien sûr que si, un seul guerrier peut faire la différence! Par sa force et son courage, un seul soldat peut changer l’issue de la bataille! Tout comme un acte de lâcheté le pouvait aussi. « 

 » Au fil des siècles le grand fleuve finit par être enseveli sous la Cité qui s’élevait, pour ne devenir qu’une partie des égouts. Les hommes avaient oublié jusqu’à son nom. Mais le fleuve était toujours là. Des millions de tonnes d’eau se déversaient chaque jour en provenance du Sud et, pendant la saison des pluies, des hautes plaines de l’Est. Il s’écoulait sous la Cité, dans ses niveaux les plus bas, écrasés par l’histoire. Il s’infiltrait dans les fissures des vieilles pierres, faisant effondrer les murs. Il pénétrait des amas de chênes remontant à la préhistoire. Puis il sortait de la Cité par une multitude de tunnels, de grottes, de tamis, de conduits, de canalisations et de fossés, pour enfin rejoindre la mer. « 


 

 

Publicités

6 commentaires sur « La cité – Stella Gemmel »

  1. il y a très peu de surnaturel chez Gemmel, dommage que ça ne correspondait pas à ce que tu attendais. as-tu déjà lu les livres de David Gemmell, ils sont excellents mais le surnatuel n’est pas toujours présent 😉

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai lu la dernière épée de pouvoir de David Gemmel, sans être une vraie déception j’ai trouvé u’il y avait beaucoup trop de mélange d’histoires d’Arthur pour y adhérer. Le surnaturel était pourtant vraiment présent dans le roman. Quant à La Cité, ce qui me dérange c’est qu’il y a de l’idée mais que ça tombe à plat, j’ai vraiment eu l’impression d’avoir lu 600 pages pour rien du tout. Dommage ces auteurs ne sont peut-être tout simplement pas fait pour moi. J’aurais essayé!

      J'aime

      1. je. te Conseille de tenter Troie ou l’étoile du matin de David Gemmel qui sont pour moi ce que j’ai lu de mieux 😉

        J'aime

  2. Je le lis en ce moment, et ai atteint la page 210 ce matin. L’absence de magie ne me dérange pas plus que cela. Quand on voit comment s’en est sorti Le Trône de Fer sans magie, on peut s’attendre à un bon livre de guerre et d’intrigues politiques sans avoir des arcanes qui fusent de partout.

    Mais ton avis m’intéresse quant à la longueur de la mise en place de l’intrigue. 210 pages, et l’intrigue principale n’a toujours pas pointé le bout de son nez. J’ai bien en tête l’identité de chacun des personnages principaux (je suis un peu tombée amoureuse de Fell :D), mais je ne sais pas si tout ce puzzle prend une tournure véritablement intéressante à un moment.

    Est-ce que cela met vraiment trop de temps à se mettre en place ?

    Merci pour ton retour ! 🙂

    J'aime

  3. Merci pour ton avis ! Il est vrai que le trône de fer s’en sort mais les dragons et les marcheurs blancs font, pour moi, une grosse partie du travail à chaque fois je les attends avec impatience.

    Pour « la cité ».. Oui je trouve que l’intrigue est trop longue à venir. Mais persévère il y a quand même de bonnes choses entre ces lignes. J’ai juste trouvé que tout d’un coup c’est la guerre et ensuite? Rien. Pour me convaincre ce n’était pas suffisant…

    Aimé par 1 personne

Et toi t'en penses quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s