la vengeance

Les plus : Les descriptions du luxe, et des mariages.

Les moins : Où est l’intérêt de cette suite?

A Retenir : Je vous conseille de le louer si la curiosité l’emporte…


Résumé

Elle lui a fait faire ses quatre volontés, l’a pliée au moindre de ses caprices, l’a persécutée du matin au soir. Finalement, l’ego de Miranda Priestly, directrice du prestigieux magazine de mode new-yorkais Runway, aura eu raison de la détermination de sa jeune assistante Andrea. Mais dans l’adversité, il faut savoir faire front et c’est ce qui s’est passé avec Emily, l’assistante qui l’a précédée auprès de Miranda, devenue depuis sa meilleure amie. Fortes de leur expérience auprès de celle qui fait la pluie et le beau temps sur le milieu de la mode, Andrea et Emily ont lancé il y a peu leur propre magazine trendy, The Plunge, spécialisé dans les mariages. D’emblée, c’est la consécration. Eh oui, la roue tourne ! Andy a tout juste 30 ans, elle a du succès et elle est sur le point de se marier. Ses années de calvaire lui paraissent loin désormais. Bien qu’elle fasse toujours attention de se tenir à distance de Miranda. Seulement, cette dernière sait reconnaître une opportunité quand elle en voit une et ce magazine lui fait envie. Autant dire qu’elle ne va pas manquer de se rappeler à leur bon souvenir… La voilà de retour, plus diabolique que jamais!


Mon avis

La vengeance de Lauren Weisberger. J’ai rarement acheté la suite d’un best-seller tel que « Le Diable s’habille en Prada », pour en être si déçue.
L’histoire tourne en rond, Miranda si appréciée et détestée dans le premier tome est absente (d’où le retour? elle n’apparait que quelques pages), les histoires de coeur et de famille d’Andy sont fatigantes, on le lit même en sautant des paragraphes. En gros heureusement que les descriptions des lieux paradisiaques sont là ainsi que les mariages. Le reste n’a aucun intérêt. Franchement Mme Weisberger, pourquoi n’avoir pas fait réussir Andrea et Emily sur la voie qu’elles avaient choisies?


Citations

« Le premier amour, c’était une aventure forte, intime, et ces souvenirs mettaient du temps à s’estomper. Une vie entière. On pouvait aimer son partenaire actuel plus que quiconque sur terre, mais une parcelle de notre coeur restait à jamais réservée à la première personne qu’on avait aimée. »

« Elle a découvert il y a longtemps que le moyen le plus rapide pour arriver à ses fins consistait généralement à humilier, critiquer, rabaisser ou intimider les gens afin qu’ils exécutent ses désirs. Dans les rares occasions où ça ne marche pas – comme par exemple lorsque nous refusons de lui vendre The Plunge » – elle se jette dans une offensive de charme tous azimuts : cadeaux extravagants, coups de fil pleins de sollicitude, invitations convoitées. Ce qui est, naturellement, juste une autre manière de manipuler les figurants. « 

« Je découvre que, lorsqu’on est enceinte, tout ce qu’on fait est toujours bien. »


Interview de l’auteur (attention spoilers)


Lu du même auteur

Le diable s’habille en Prada.

Publicités

Et toi t'en penses quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s