forteresse

Les plus : Intéressante description de la NSA

Les moins : C’est un peu long

A Retenir : Un Dan Brown, classique néanmoins pas le meilleur.


 

Résumé

Salué comme le techno-thriller le plus réaliste et le plus captivant de ces dernières années, le premier roman de Dan Brown dépeint la limite incertaine entre la défense des libertés individuelles et les exigences de la sécurité nationale.
 
À la National Security Agency, l’incroyable se produit. TRANSLTR, le puissant ordinateur de décryptage, ne parvint pas à déchiffrer un nouveau code. Appelée à la rescousse, Susan Fletcher, la belle et brillante cryptanalyste en chef, comprend qu’une terrible menace pèse sur tous les échelons du pouvoir. La NSA est prise en otage par l’inventeur d’un cryptage inviolable qui, s’il était mis sur le marché, pulvériserait tout le système du renseignement américain !

Emportée dans un tourbillon de secrets et de faux-semblants, Susan se bat pour protéger son pays et sortir l’agence de ce piège. Bientôt trahie par tous, c’est sa propre vie qu’elle devra défendre ainsi que celle de l’homme qu’elle aime.


Mon avis

Bon,  Dan Brown est pour moi bien plus doué avec les thriller liés à l’art et au passé, qu’avec la technologie. Certes l’écriture est agréable, c’est donc plaisant à lire et au départ l’intrigue est une fois de plus bien ancrée. Mais cette fois-ci, c’est beaucoup trop long. Peut-être qu’avec moins de pages ( et moins de blabla donc..) le lecteur aurait l’impression de se faire avoir, et il faudrait envisager de vendre ce roman moins cher. Mais je pense qu’il aurait gagné en qualité. Les personnages on les aime bien, mais le méchant un peu moins. Quand à la morale on l’aura compris se faire espionner c’est mal. Mais dans un monde où l’informatique prend le dessus peut-être que dénoncer l’absence de vie privée est une bonne idée. Le débat entre la protection de la vie privée, et la protection des états est toujours ouvert.
A chacun ses pronostics.


Citations

« Une sale journée en perspective ! songea Susan en sortant de chez elle. Elle ne croyait pas si bien dire… « 

« C’est dans la mort, parait il, que la vérité se fait jour. « 


 

Lu du même auteur

Da Vinci Code – Deception Point – Anges et démons – Inferno

Publicités

Et toi t'en penses quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s