deception

Les plus : les « rouages » du système américain / la fin

Les moins : il y a de l’idée, mais ça tombe à plat.

A Retenir  : Un thriller sympathique bien que prévisible. A lire si on est fan de Dan Brown


Résumé 

Quand un satellite de la NASA détecte une météorite d’une exceptionnelle rareté enfouie sous les glaces du cercle polaire, cela tombe à pic pour l’agence spatiale, impatiente de faire oublier une série d’opérations ratées.
À la veille de l’élection présidentielle, alors que son avenir politique est en jeu, le président des États-Unis envoie dans l’Arctique Rachel Sexton, analyste des services secrets, vérifier l’authenticité de cette découverte. Elle y rejoint une équipe d’experts, dont le charismatique océanologue Michael Tolland.
Ce que Rachel va découvrir est presque inconcevable : une mystification audacieuse qui menace de déclencher un scandale mondial.


Mon avis

On peut dire que ça commence bien. L’ambiance est tendue, l’intrigue se place parfaitement, le côté scientifique prend de l’envergure, et les meurtres commencent. Et ensuite ça se corse. Commence une course poursuite improbable, des étapes inutiles et surtout la fin.. on la voit venir de loin. Toutefois ça reste plaisant à lire, ça coule tout seul, ça ne prend pas trop la tête. J’aurais aimé que Dan brown pousse le vice du mystère jusqu’au bout, quitte à tomber dans la science fiction, juste pour voir ce dont il aurait était capable sur un autre registre que celui auquel il nous a habitué. J’ai lu plus récemment La nuit des temps de Barjavel, et je dois noter de très fortes ressemblances sur le commencement des deux romans. Peut-être cela n’a-t-il aucun lien mais ça m’a tout de même intriguée.


Citations

« Entraîné par sa force d’inertie, l’iceberg s’enfonça profondément dans les flots écumants dont les niveau s’élevait à toute vitesse. Rachel regarda l’eau monter… encore monter… engloutir la surface de l’iceberg. Le cauchemar de son enfance était revenu. La glace qui craque… l’eau froide… les ténèbres. Une sorte de terreur primitive s’empara d’elle. « 

« Les politiciens malhonnêtes font du tort à tous les politiciens. Les Américains ont besoin d’avoir confiance dans leurs dirigeants. « 

« Durant les semaines qui avaient suivi, Gabrielle avait continué d’envoyer des informations sur la Nasa au sénateur. Plus Sexton les lisait, plus il comprenait que la jeune Gabrielle Ashe avait mis dans le mille. Même selon les normes habituelles de gestion gouvernementale, la Nasa était un véritable gouffre financier ; elle était aussi onéreuse qu’inefficace et les dernières années avaient révélé la grossière incompétence de ses responsables. »


 

Lu du même auteur

Da Vinci code (lu et vu) –  Forteresse digitaleInferno – Anges et démons (vu en film)

Publicités

Et toi t'en penses quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s