la consolantecoeur

 

 

Les plus : Des personnages hauts en couleurs, beaucoup d’émotions

Les moins : Roman en 2 parties, la première bien que très émouvante est tout de même un peu longue.

A Retenir  : Un roman qui fait du bien, qui donne envie de vivre

 


Résumé

Charles Balanda, 47 ans, architecte à Paris, apprend incidemment la mort d’une femme qu’il a connue quand il était enfant et adolescent. Dès l’annonce de cette nouvelle, il abandonne plans et projets, perd le sommeil et l’appétit, sans comprendre pourquoi. Commence alors un long travail de deuil, et de vie…


Mon avis

coup de coeur

Les critiques n’ont pas été particulièrement tendre avec cet ouvrage, car le style est un peu différent de ce que l’auteur écrit habituellement. Pour ma part, c’est un roman que j’adore. Il est émouvant, pleins de souvenirs, et plein d’amour. Il me donne envie de vivre vraiment et simplement. Certes la première partie est un peu longue et on a envie de le lire en diagonale pour voir où l’auteur veut en venir. Mais une fois la deuxième partie entamée, elle prend tout son sens. Je l’ai terminée avec une envie de maison de jardin et de vie. Un roman pour sourire. Tout ce que j’aime.


Vidéo de présentation Un jour, Un livre

http://www.ina.fr/video/3612210001


Citations

« – Mais tu l’aimais d’amour ? avait-elle fini par lui demander.
Et, comme il n’avait pas répondu immédiatement, cherchant un autre mot, plus juste plus précis moins compromettant, entendit son grognement désabusé lui donner la baffe qu’il attendait depuis plus de vingt ans pour pouvoir revenir à lui :
– Ben oui, j’suis conne, moi… De quoi d’autre peut-on peut aimer ? »

« La consolante? vous n’avez jamais entendu ce mot là?
Eh bien… Il y a la première manche, la deuxième, la belle, la revanche et la consolante. c’est une partie pour rien.. Sans enjeu, sans compétition, sans perdants… Pour le plaisir, quoi…. « 

« Pour en revenir à cette histoire, c’est Yacine, le sage Yacine qui nous a tous détendus. Il était arrivé la veille, ne disait rien, écoutait toutes nos conversations et puis à table, pendant le dîner, s’est frappé le front: « Aaah, ça y eeeest…j’ai compriiis…En fait, Kate, ça veut dire maman en anglais! »
Et on s’est tous regardés en souriant: il avait tout compris… « 


 

Lu du même auteur

Ensemble c’est tout – Je l’aimais – L’échappée Belle – La vie en mieux – Billie

Publicités

Et toi t'en penses quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s