1q84

Les plus : Ambiance et culture Japonaise / Les descriptions sont extrêmement précises

Les moins : Tant de longueurs / un début de fantastique prometteur qui tombe complétement à plat et dont on attend le dénouement pendant 3 tomes! et que l’on aura jamais!

A Retenir : 3 tomes parfaitement inutiles à moins d’être un fan inconditionnel d’Haruki Murakami


Résumé 

Au Japon, en 1984.
C’est l’histoire de deux mondes, celui réel de 1984 et un monde parallèle tout aussi vivant, celui de 1Q84. Deux mondes imbriqués dans lesquels évoluent, en alternance, Aomamé et Tengo, 29 ans tous deux, qui ont fréquenté la même école lorsqu’ils avaient dix ans. A l’époque, les autres enfants se moquaient d’Aomamé à cause de son prénom, « Haricot de soja », et de l’appartenance de ses parents à la nouvelle religion des Témoins. Un jour, Tengo l’a défendue et Aomamé lui a serré la main. Un pacte secret conclu entre deux enfants, le signe d’un amour pur dont ils auront toujours la nostalgie.
En 1984, chacun mène sa vie, ses amours, ses activités.
Tueuse professionnelle, Aomamé se croit investie d’une mission : exécuter les hommes qui ont fait violence aux femmes. Aomamé a aussi une particularité : la faculté innée de retenir quantité de faits, d’événements, de dates en rapport avec l’Histoire.
Tengo est un génie des maths, apprenti-écrivain et nègre pour un éditeur qui lui demande de réécrire l’autobiographie d’une jeune fille échappée de la secte des Précurseurs. Il est aussi régulièrement pris de malaises lors desquels il revoit une scène dont il a été témoin à l’âge d’un an et demi.
Les deux jeunes gens sont destinés à se retrouver mais où ? Quand ? En 1984 ? Dans 1Q84 ? Dans cette vie ? Dans la mort ?


Mon avis

Alors ça, c’est LA déception de l’automne 2012. La presse en a tellement parlé, c’était LE livre de la rentrée littéraire, alors je l’ai lu. Au départ j’étais carrément enjouée, une tueuse en série, un écrivain qui réécrit une histoire, des petits êtres minuscules qui font des choses abominables, une secte, 2 mondes.. Bref tous les prémices d’une histoire fantastique. Et là on ouvre le tome 2, puis le 3ème et on s’embourbe dans une espèce de semi love story barbante, où s’enchaînent les descriptions et les longueurs. En fait lorsqu’on lit le tome 3 on a encore l’espoir d’obtenir une explication pour tous ces évènements étranges. Mais une fois refermé rien. Nada. On reste avec des suppositions sur pratiquement tout. Et je déteste ça, pour moi quand on commence quelque chose on doit le terminer, donc si l’auteur commence du fantastique il doit l’expliquer et le terminer. Je sais que c’est le style de l’auteur qu’il n’est pratiquement que dans la description mais dans ce cas pourquoi commencer une intrigue aussi fascinante?  En bref, 1Q84 m’a fait perdre mon temps.


Citations

« Le problème, c’est la manière dont on vit. Le plus important est d’être toujours en mesure de se protéger soi-même. Quand on se résigne à être agressé, ça ne vous mène nulle part. Le sentiment d’impuissance finit par détruire un être humain »

« La plupart des humains récusent une image d’eux-même les représentant comme des êtres faibles et misérables et c’est grâce à ce rejet qu’ils préservent leur santé mentale. « 

« S’il avait dû se faire que leur rencontre n’ait lieu que vingt ans plus tard, il aurait éprouvé pour Aomamé le même sentiment qu’aujourd’hui. Tengo le savait. S’ils avaient eu cinquante ans, il aurait ressenti les mêmes tressaillements violents, la même confusion. La même joie, la même certitude. « 


Lu du même auteur

je ne pense pas que je me risquerais à lire autre de chose de cet auteur.

 

Publicités

Et toi t'en penses quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s