la cite wm

Les plus : Un récit tellement riche / une imagination débordante / Une intrigue machiavélique et très bien menée.

Les moins : J’en ai cherché et je n’en ai pas trouvé..

A Retenir : Une Fantasy parfaite, idéale pour les amoureux des livres et de la lecture, à lire relire et re-relire! 

Coup de coeur


Résumé

« Ici commence l’histoire. Elle raconte comment je suis entré en possession du Livre sanglant, comment j’ai atteint l’Orm. Cette histoire n’est pas destinée aux lecteurs au cuir tendre et aux nerfs fragiles – à qui je recommande d’emblée de reposer cet ouvrage. (…)

Oui, je parle d’un pays où la lecture peut rendre fou. Où les livres risquent de blesser, d’empoisonner, et même de tuer. Seul celui qui est prêt à accepter de me lire, de mettre sa vie en jeu pour avoir sa part de mon histoire doit me suivre jusqu’au prochain paragraphe. (…)

Mais ne perdons pas plus de temps et entamons notre périple. Car il s’agit bien d’un voyage qui nous mènera à Bouquinbourg, la Cité des livres qui rêvent. »

Le récit fantastique, onirique et horrifique d’Hildegunst Taillemythes, jeune dragon et poète qui bravera tous les dangers des catacombes de Bouquinbourg, hantées par le Roi des ombres, pour retrouver l’auteur du manuscrit « parfait ».


 Mon avis

Si vous me lisez, un seul conseil: LISEZ-LE !

Ce roman est un chef d’œuvre, l’imagination débordante de Walter Moers nous entraîne dans une quête parfaite au milieu des livres, des poèmes et de créatures étranges. Évidemment pour apprécier ce roman il faut tout de même aimer l’impossible, que dis-je l’improbable. C’est d’abord une fantasy où le protagoniste n’est autre qu’un dragon qui va avoir à faire à une sorte de grosse larve intelligente, à un sanglier humanoïde, à un renard chasseur de livres et de primes, bref un imaginarium assez riche. Toutefois ces personnages sont tellement bien travaillés qu’en se plongeant dans le récit on oublie parfois que c’est un dragon qui nous raconte son aventure. On trouve un roman ados qui s’avère finalement être un roman presque d’adulte traitant de toutes les étapes de l’industrie du livre en les rendant magiques. Chaque phrase communique l’envie de se balader à Bouquinbourg, d’aller explorer ses catacombes et de commencer un nouveau livre autour d’un chocolat chaud et d’une tartine de miel… Le caractère des personnages est travaillé et, pour moi, dépourvu de cliché. Chaque détail de ce monde est parfaitement décrit ce qui m’a donné l’impression d’y être.
Je dois l’avoir lu au moins 6 fois et à chaque fois je retrouve le même engouement, la même passion pour chaque mot et chaque idée de l’auteur. C’est un livre qui fait aimer les livres, un chef d’œuvre de la fantasy.


Citations

 » Cette histoire n’est pas destinée aux lecteurs au cuir tendre et aux nerfs fragiles – à qui je recommande d’emblée de reposer cet ouvrage et de filer du côté de la littérature pour enfants. Hop ! Disparaissez, buveurs de camomille et pleurnicheuses, lavettes et trouillards : en ces lieux, la lecture demeure une authentique aventure ! « 

« De vieux livres rêvent du temps où ils étaient des arbres, où le charbon engendrait le diamant. »

« Mais je vous avez prévenu : pas de plaisir sans danger. »

« Vous faites partie de ces rêveurs qui croient que toutes les réponses figurent dans les livres, n’est-ce pas ? Mais les livres ne sont ni bons ni utiles. Ils peuvent être extraordinaires malfaisants. Avez-vous jamais entendu parler des livres dangereux ? Certains d’entre eux vous tuent dès que vous les touchez. « 


 

Publicités

Et toi t'en penses quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s